Plongeon dans l’adolescence

Tous les thèmes chers à Maylis de Kerangal sont dans « Corniche Kennedy » : la mer, la liberté, l’adolescence, les corps. téléchargement
Elle croque à merveille l’esprit de ce lieu, la Plate, une bande de plage bétonnée, territoire d’un groupe d’ados qui passe ses journées à plonger, de toujours plus haut.
Chaque matin, ils descendent de leur quartier délabré pour profiter de la mer. Leur quotidien est réglé comme du papier à musique, la bande est constituée. Les filles ont leurs habitudes, les gars les leurs. Entre deux plongeons, on se jauge, on se rapproche, on s’embrouille. On joue au chat et à la souris avec les flics depuis que le maire (ce personnage enivré de pouvoir et « gargantuesque ») a décidé de mettre fin à leurs jeux dangereux. Un jour, une jeune fille, une « étrangère », une « bourgeoise » surgit dans ce tableau si rassurant. « Punie », elle est sommée de sauter du plus haut rocher. Mais, elle prend goût au grand saut. Le chef de bande reste fasciné par cette fille sortie de nulle part. De sa fenêtre, de l’autre côté de la corniche, un vieux flic observe leur manège.
Un bon – mais pas excellent- Kerangal, très bien si vous voulez découvrir la superbe écriture de cette auteure sans craindre d’être rebuté par ses longues phrases. Si, comme moi, vous tombez sous le charme du « style Kerangal », poursuivez avec « Réparer les vivants ».

* « Corniche Kennedy » de Maylis de Kerangal, éditions Verticales, 2008, ou en poche chez Folio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s