En finir avec Eddy Bellegueule

Eddy Bellegueule le bien nommé vit dans un village picard. Il traverse l’enfance avec sa différence en guise de fardeau. Il sent, on lui fait comprendre qu’il n’est pas comme les autres. Il est frêle, il a la voix haut-perchée, la démarche efféminée et il est bon à l’école.

téléchargement (3)

Ce premier roman, paru à la rentrée de janvier 2014, a fait grand bruit dans les médias. Tous se sont emparés de ce livre, vite érigé comme un plaidoyer pour la tolérance et contre l’homophobie. Certes. Son premier mérite, d’après moi, est surtout de donner à voir une réalité peu présente dans la littérature contemporaine française : la pauvreté et la misère sociale en milieu rural. Le car apparait comme le seul échappatoire pour voir plus loin que le village. L’abri-bus est le seul lieu de rencontres des gamins. Edouard Louis n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il dépeint ce milieu, cette famille avec toute la violence qu’il a enduré. Je pense parfois à Annie Ernaux, le style en moins. Il y a des passages scabreux, crûs et dérangeants.

L’écriture semble un peu bâclée, je n’ai pas vraiment accroché même si j’aime bien ces formules à la fin du livre, quand le narrateur débarque au lycée « Je découvre-…Ici, les garçons s’embrassent pour se dire bonjour, ils ne se serrent pas la main. Ils portent des sacs de cuir. Ils ont des façons délicates….Les bourgeois n’ont pas les mêmes usage de leur corps…Je ne suis peut-être pas pédé, pas comme je l’ai pensé, peut-être ai-je depuis toujours un corps de bourgeois prisonnier du monde de mon enfance. »

*En finir avec Eddy Bellegueulle, Edouard Louis, Seuil, 2014

*Une interview dans Télérama http://www.telerama.fr/livre/edouard-louis-j-ai-pris-de-plein-fouet-la-haine-du-transfuge-de-classe,114981.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s