Des idées pour les vacances

Je sais bien que vous êtes passés par là pour trouver des idées de lecture, ô déception. Je m’y mets, très en retard, entre la fin du travail, un mariage et un départ en vacances.
Bel été!

*La ballade de Lila K

Une petite fille blessée, maltraitée certainement, grandit au Centre. C’est un lieu au croisement de l’hopital, du centre de rééducation et de la prison aseptisée. Elle doit réapprendre à être au contact des autres, à être apte pour recouvrer la liberté et retourner dans la société. Mais, la société est sécuritaire et sous totale suveillance. Dans ce livre dur mais très original, Blandine Le Callet raconte le quotidien d’une enfant différente dans un pays, lui aussi, fictionnel. C’est comme si l’auteur avait poussé toutes les tendances de la société actuelle à leur paroxysme (les banlieues qui deviennent des ghettos au sens premier, la protection au détriment de la liberté etc…). On pense évidemment à « 1984 ». Je vous recommande cette histoire dure, noire mais envoutante de Lila K.
Si vous voulez découvrir le talent de Blandine Le Callet dans un contexte plus rose, lisez « Pièce montée ». Un bouquin sur le mariage, extremement drôle et qui se dévore en quelques heures.

La ballade de Lila K de Blandine Le Callet, le Livre de Poche, 2012.

*La splendeur du Portugal

Une petite virée à Lisbonne en juin et l’envie de tenter à nouveau de me familiariser avec la littérature portuguaise. L’ironie du titre donne le ton. Ce roman d’Antonio Lobo Antunes conte la déliquescence de l’empire colonial portugais, ici en Angola. Carlos, son frère et sa soeur ont fui les guerres d’indépendances africaines. Il se meurt d’ennui et de nostalgie en métropole. Sa mère, héritière d’un domaine, n’a pas voulu partir. Le récit entrecroise la vie et le passé de Carlos et sa fratrie ainsi que l’horreur du quotidien de la matriarche qui ne veut quitter l’Angola. Antonio Lobo Antunes raconte somptueusement le déclin de cette famille de colons.
La narration est très très particulière, on est happé par cette longue litanie du déclin.
J’ai adoré mais attention, c’est difficile à lire. L’auteur mélange souvent narrateur, époques et contextes dans un seul et même chapitre. Au fil du récit, se mêlent les pensées des personnages et les réminiscences du passé. Un livre parfait pour les vacances à lire à tête reposée sans être limité par le temps.

La splendeur du portugal de Antonio Lobo Antunes, en poche dans la très belle collection « Signatures » de Point.

*Les sauvages

Sabri Louatah a été saluée par la critique pour le premier tome de cette grande fresque des français d’origine arabe. Ce roman dure le temps d’un week-end marqué par deux évènements: un mariage entre un kabyle et une arabe dans la banlieue de Saint-Etienne et le second tour de l’élection présidentielle où un candidat arabe affronte Sarkozy. Le jeune auteur mélange habilement actualité, tranche de vie populaire et ferveur politique. L’écriture n’a rien de rare. Pourtant, le rythme de narration et l’histoire sont haletants. Une fois qu’on a commencé, on ne le lâche plus et on attend le tome 2 avec impatience. Sabri Louatah en fait parfois un peu trop, en forçant le trait de ces personnages. Mais, il croque son époque avec grand talent. ET, il évite le principal écueil de ce genre de livre: l’empathie et la condescendance.

Les sauvages de Sabri Louatah chez Flammarion, 2012.
Le tome 2 sort à la rentrée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s